L’ONG Cecide Guinée en collaborations avec son partenaire financier l’ONG Womin soutiennent les femmes dans les zones minières.

L’ONG Cecide Guinée  à travers son programme Genre et développementàprocédé ce Mercredi 3 juin 2020 au lancement de sa campagne de sensibilisation sur le COVID19 avec les femmes dans les zones minières de Boké et sangaredi. Avec pour objectif prévenir par des solutions axées sur les femmes, c’est la zone de  Balandou dans Sangaredi qui bénéficie en premier de cette action qui constitue la toute première  étape de ce projet.

 

En plus de la distribution des kits aux groupements et aux postes de santé qui sont fréquentés en majorité par les femmes, l’objectif c’est d’atteindre 1000 femmes dans 30 localités de la Guinée.

 

Le Cecideà travers son programme genre en collaboration avec l’ONG Womin son partenaire financier ont ciblés des monitrices auxquelles le Cecide a distribué des mégaphones qui sillonneront tous les lieux fréquentés par les femmes pour sensibiliser sur les mesures et les gestes à adopter pour lutter contre cette pandemie.

 

Sceaux, masques traditionnels fait par les groupements de femmes, savon, eau de javel, thermo flash, mégaphone, des bâches et autocollants ont été distribué à l’occasion.

 

A retenir qu’une campagne médiatique est également lancé dans les préfectures de Dinguiraye, kindia, siguiri, boké et sangaredi(spot Audiovisuel) en langue locale, émission interactive seront diffusés à l’occasion sur les chaines des Radios rurales dans le cadre de la sensibilisation de ces femmes dans les zones minières.

 

Félicitations et encouragementsà la coordinatrice CECIDE de ce programme et à L’ONG WOMIN, partenaire financier de la dite activité.

Avec le CECIDE, le développement est possible.

 

Adoptons les gestes barrières

& respectons les mesures de distanciation sociale.

 

Le CECIDE en première ligne du front de riposte contre le covid-19 dans les localités minières de la Guinée

 

A l’instar de dizaines de pays dans le monde, la Guinée est confrontée à une propagation irrésistible du covid-19. Chaque jour apporte son lot de statistiques de nouveaux cas confirmés, de cas contacts et heureusement de quelques guéris.

Face à cette pandémie sans précédent, les autorités publiques ont pris des mesures drastiques pour endiguer tant bien que mal son avancée. A côté de ces mesures gouvernementales, plusieurs initiatives citoyennes ont émergé pour répondre à l’urgence de solidarité et surtout aux besoins d’assistance aux populations guinéennes. Car, le covid-19, en plus de son aspect mortel, s’avère être un marqueur qui révèle aussi bien les fragilités structurelles, voire institutionnelles de notre système sanitaire, que des insuffisances de moyens humains, financiers consacrés à la prise en charge médicale, la recherche de personnes affectées ou contact, etc. A cela s’ajoutent les défis économiques et sociaux liés au respect des mesures tel que le confinement dans un pays pauvre comme le nôtre.

Au regard de ces défis et compte tenu des spécificités de cette pandémie, le principal levier de lutte demeure la prévention. C’est dans cet élan que le CECIDE, fidèle à sa mission de participer à l’effort de réduction des inégalités socio-économiques, la discrimination et l’exclusion dans les communautés à la base, à procéder à un don de kit de prévention contre le covid-19 à Boké. Ce don était destiné aux localités minières de Boké, Sangarédi (avec 13 villages bénéficiaires), Kolaboui, Dapilon,Tanènè, et Katougouma , représentées par leurs maires et chefs de secteur respectifs.

 

Les kits livrés par Ibrahima Kalil BAMBA, Coordinateur du programme Gouvernance du CECIDE, étaient composés de cartons de savons, de sceaux estampillés d’autocollants montrant les gestes barrières, des bidons d’eau de javel, des grandes bâches illustrant les gestes barrières, des masques chirurgicaux, etc.

 

La cérémonie de remise a été présidé par Monsieur le Gouverneur de région de Boké, avec à ses côtés certains membres de son cabinet. Ce dernier s’est exprimé dans son allocution de circonstance en ces termes :

« Au nom des populations de ma région, je voudrais dire merci à l’ONG CECIDE pour ce geste citoyen. Puisque depuis un certain nombre de jours, je dirai de mois, nous savons dans quel contexte le monde vit. Contexte marqué par l’évolution tragique de cette pandémie qui endeuille aujourd’hui le monde entier. Je disais donc merci au CECIDE pour ce geste citoyen, parce que chaque citoyen doit se sentir concerné et faire tout ce qui est en son pouvoir et aider les autres pour lutter efficacement contre cette maladie. Donc, ce qui importe aujourd’hui, c’est le respect scrupuleux des gestes barrières. »

Puis d’ajouter « Pour les zones minières où il y a une très forte concentration de population, l’information est capitale. La sensibilisation est capitale. Mais on ne peut sensibiliser que lorsqu’on a quelque chose sur la main notamment les kits, des banderoles qui expriment encore mieux. Monsieur les maires, il est de votre responsabilité d’informer suffisamment les populations afin que toutes les dispositions soient prises conformément à la déclaration d’urgence sanitaire. »

 On notait également la présence d’un représentant de la Direction Préfectorale de la Santé (DPS) de Boké, du maire de la commune urbaine et du Préfet qui à procéder à la remise symbolique des kits aux récipiendaires venus recevoir ce don pour leurs communautés respectives.

Au même moment, la commune rurale de Kintinian recevait à son tour un lot de Kits de prévention. Le maire de cette commune minière a également exprimé « toute sa reconnaissance à l’endroit du CECIDE, qui, au-delà de son accompagnement constant sur d’autres domaines, vient prouver par cette assistance, son engagement à être toujours plus proche des communautés. »

A noter que cette activité du CECIDE, est la première phase d’une série d’actions qui comportera une large campagne médiatique de sensibilisation dans les langues locales de plusieurs collectivités locales de la Guinée.

L’Ambassadeur de la Grande Bretagne dans les locaux du CECIDE

Son excellence David Mcilroy ,l'Ambassadeur de la Grande Bretagne en Guinée était le 06 août dernier dans les locaux du CECIDE. Partager des expériences et s’enquérir des actions, défis et perspectives du CECIDE étaient au menu de ladite rencontre.

L’hôte de cette ONG a confié être très ravi de l’organisation mise en place ainsi que du contenu des différents programmes exécutés ou en cours d’execution.

Kintinian (Siguiri) : Les collectivités  outillées en Gestion …

Du 30 octobre au 1er novembre 2019, au siège de la commune rurale de Kintinian, préfecture de Siguiri, le Centre du Commerce International pour le Développement (CECIDE), à travers son Programme RESNAT (Ressources naturelles) , a organisé une formation à l’intention de l’Exécutif Communal ,les chefs de Districts de cette commune etc …

Financier par l’Organisation 11th Hours Project, cette activité a été réalisée en partenariat avec le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

Une centaine de bénéficiaires ont été outillés sur le processus d’élaboration des documents réglementaires de gestion de la collectivité locale.

Durant trois jours, des thèmes ont été débattus notamment ceux de la gouv ernance locale, les principes généraux de l’Administration Décentralisée, du contrôle de l’Etat sur les collectivités locales, du rôle des acteurs de la commune, la connaissance des documents réglementaires de gestion d’une Collectivité locale tels que le Diagnostic socioéconomique local (DSEL), le Plan de Développement local (PDL), le Plan annuel d’investissement (PAI) et le Budget participatif.

Le formateur, Monsieur Issiagha 2 Sylla qui a développé les thèmes ci-dessus a exhorté les participants à l’union, à l’entente avant de mettre un accent particulier sur l’importance de la mobilisation des ressources internes.

Visiblement satisfaits, les participants à travers leur porte-parole, Monsieur Balla Camara, Maire de Kintinian, a remercié le CECIDE qui ne cesse d’accompagner sa collectivité depuis près de 10 ans, avant de plaider pour une formation pratique sur le processus d’élaboration du PDL.

Conformément à ce plaidoyer, le CECIDE s’est engagé, par la voix de son Coordinateur du Programme Ressources naturelles (RESNAT), a assuré une autre mission afin d’élaborer le PDL et ses documents subséquents.

Pour finir, Monsieur Diallo Aboubacar, a félicité les participants non seulement pour leur disponibilité mais aussi et surtout pour l’importance et l’engouement qu’ils ont accordés à la formation.

 

Du 07 au 11 novembre 2019, le CECIDE avec l’appui financier du Département d’Etat Américain (INL) a organisé une série de dialogues, d’information et de sensibilisation entre la police, les femmes et les jeunes dans les communes de Dixinn et de Kaloum(Conakry) .

Ce projet intitulé: « PARTENAIRES POUR LA SECURITE EN GUINEE : la réforme de la police au service du citoyen » vise à professionnaliser la police et à rapprocher ses services de la population à travers la police de proximité.

Situant le contexte, le Manager du projet ‘’Paix et sécurité’’ au CECIDE, Aye Mady Fofana a indiqué que le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC) à travers la Police Nationale, a adopté une nouvelle doctrine d’emploi : La police de proximité. « Cette phase pilote dans les communes de Dixinn et Kaloum à Conakry est mise en œuvre par le consortium Partners Global,  COGINTA et l’ONG CECIDE.» Cette initiative se fixe comme objectif de favoriser la collaboration entre les femmes, les jeunes leaders et la police en vue de rétablir la confiance entre eux pour une lutte efficace contre l’insécurité et la délinquance dans les quartiers.

La formation a consisté à : « Présenter la problématique de la sécurité et les violences basées sur le genre ; informer et sensibiliser les femmes et jeunes leaders sur la notion de police de proximité et les grandes réformes des services de sécurité en cours dans le pays ;

Présenter l’Office de protection de genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM) comme service de référence des femmes et des enfants ; informer spécifiquement les femmes sur leurs droits et ceux des enfants ; créer une synergie d’action sur le travail de la police en général et plus particulièrement celui de l’OPROGEM.

Dans son intervention, le capitaine Idrissa Keita, responsable de l’OPROGEM au commissariat central de Dixinn  dira que «  la police est un ensemble de personnel et de services réunis au sein d’un même corps hiérarchisé pour amener le maintien d’ordre et la répression des infractions ».

Parlant de la police de proximité, Capitaine Keita a indiqué qu’elle n’est pas une structure supplémentaire, mais plutôt de rapprochement de la police et ses services de la population, plaçant le citoyen au cœur du dispositif de sécurité à la fois comme sujet et auteur de sa propre sécurité.

Revenant sur la création de l’Office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM), Idrissa Keita souligne qu’elle résulte de l’engament de la GUINEE à mettre en œuvre des dispositions, des différents instruments juridiques régionaux et internationaux signés et ratifiés par elle et protégeant les droits de l’homme en général et ceux des couches vénérables en particulier.. Plus loin, notre interlocuteur a confié que : « L’OPROGEM, représenté dans les 33 préfectures de la Guinée, a pour mission d’assurer la mise en œuvre de la politique du gouvernement relative à la protection des couches vénérables, notamment le politique national genre et la stratégie sectorielle des forces de défense et de sécurité. Il est chargé de coordonner les activités des unités en matière de protection des couches vulnérables, de lutter contre toutes formes de violation des droits des femmes et des enfants.»  

Les participants ont salué l’initiative et se sont engagés à partager ces échanges avec leurs collègues qui n’ont pas eu l’opportunité d’être présents.

Aides

Galerie Photo

Contact

  CECIDE, Centre du
  Commerce International
  pour le Développement
  Quartier Kipé Dadia
  B.P : 6837 CONAKRY
  TEL : +224 628 00 00 03 / 
  628 00 00 02

  This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.